Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Escrime Artistique et Escrime de Spectacle

 

Quinte Septime change de site ! Suivez nous sur :

 

-> https://www.facebook.com/quinteseptime <-

 

 

 

5 septembre 2008 5 05 /09 /septembre /2008 08:24
La plume culturelle, pluri-média de diffusion sur les arts et les événements culturelle en Lorraine a réalisé une interview de quelques membres de la compagnie "Quinte Septime" en septembre 2008.

Voici un extrait de l'article, vous pouvez consulter l'intégralité sur le Site de la plume culturelle.

Vendredi 05 Septembre 2008 - 12:00

 L’Escrime de spectacle, une discipline sportive et artistique à découvrir


Les duels du XIXème siècle et les combats d’épée remis au goût du jour.
L’escrime sportive a connu un engouement populaire réel pendant les Jeux Olympiques. Pourtant, une discipline qui s’inspire des duels à la rapière du XIXème siècle reste encore méconnue du grand public : l’escrime de spectacle, utilisée notamment au cinéma ou au théâtre. Quelques clubs français tentent de transmettre au public leur passion pour la reconstitution de combats de cape et d’épée.


Thibaud Monteiro : « Étant petit, chacun a joué au moins une fois à Zorro ou à D’Artagnan sauf qu’au sein de la compagnie, on les joue vraiment. » - © LPC|TM
Thibaud Monteiro : « Étant petit, chacun a joué au moins une fois à Zorro ou à D’Artagnan sauf qu’au sein de la compagnie, on les joue vraiment. » - © LPC|TM
Dans nos sociétés modernes, la recherche du résultat se concrétise en général par la compétition et la performance. Si cette obsession omniprésente se révèle dans le domaine professionnel, elle apparaît également dans le sport. Comme lors des derniers Jeux Olympiques de Pékin, où seuls comptaient le succès, la victoire et la suprématie d’une minorité. Pourtant, il existe encore des disciplines où le sport s’allie simplement au divertissement : l’escrime de spectacle en est un exemple, qui met en scène des duels à la rapière tels qu’on pouvait en voir au XIXème siècle, et qui demande une bonne condition physique et un sens non négligeable de la comédie.

Alors n’allez pas imaginer un sport de combat où deux adversaires doivent atteindre une partie du corps de l’autre avec une arme blanche mouchetée sans se faire toucher. Ou que les protagonistes, revêtus d’un plastron et d’un masque, restent dans un espace défini pour compter les touches. Il n’en est rien. « Nous exécutons de façon improvisée des figures imposées mais pas enchaînées», explique Thibaud Monteiro, prévôt fédéral à la Société d’Escrime à Metz. « Tout y est chorégraphié et répété car ce n’est pas un adversaire mais un partenaire qui nous fait face! On ne cherche pas à toucher la personne, mais plutôt à émouvoir le public. »

Ainsi l’improvisation n’existe pas, ce qui nécessite de facto une grande maîtrise de soi et une confiance sans faille de la part du partenaire. La passe d’armes s’effectue sans touche, mais pour conserver l’aspect concret du combat, il faut que les mouvements soient synchro et explicites. Alors, pour apporter à leur rôle un cachet d’authenticité, les comédiens échangent l’attirail de protection contre un costume; leur épée, sabre ou fleuret contre une rapière, armes utilisées couramment dans les duels, et la magie du spectacle peut opérer, car dans la mise en scène l’illusion a une grande importance !

Dans un site historique ou dans un champ, sur une place publique ou dans une salle, les yeux écarquillés du public pétillent toujours autant devant un combat entre les mousquetaires du roi et ceux du cardinal de Richelieu. Comment ne pas laisser travailler son imagination lorsqu’on regarde un duel entre gentilshommes, une bataille de corsaires ou de pirates, ou le duel de l'Hôtel de Bourgogne avec Cyrano de Bergerac ? Les adultes retrouvent leur âme d’enfant devant un jeu de cape et d’épée. « Étant petit, chacun a joué au moins une fois à Zorro ou à D’Artagnan », souligne Thibaud Monteiro, et de préciser : « sauf qu’au sein de la compagnie, on les joue vraiment. »

Encore confidentiel et peu répandu en France, ce sport ne compte que deux compagnies d’Escrime de spectacle en Lorraine : une à Metz, existant depuis trois ans, avec une huitaine de personnes inscrites, et l’autre à Nancy. Rattachée à la Fédération Française d’Escrime, la discipline ne demande qu’à se développer et tente timidement d’émerger afin de trouver de nouveaux adeptes. Pour les plus sceptiques, sachez toutefois qu’il n’est pas nécessaire de connaître les fondamentaux de l’escrime sportive pour débuter, mais l’essayer… c’est déjà l’adopter.

Partager cet article

Repost 0
Published by Quinte & Septime, compangie d'escrime de sepctacle - dans Présentation
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -