Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Escrime Artistique et Escrime de Spectacle

 

Quinte Septime change de site ! Suivez nous sur :

 

-> https://www.facebook.com/quinteseptime <-

 

 

 

10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 13:15

Voici un petit abécédaire, regroupant des expressions usitées au XVIIIème siècle, dont certaines sont particulièrement savoureuses. De quoi étoffer vos dialogues pour les saynètes et améliorer le contexte de votre personnage.

 
A

Affusté : qui dispose de tous les outils de sa profession.

Ais : planche de bois.

Ambigu : repas où l’on sert ensemble la viande et le dessert.

Améliorée : type de chicorée amère et rafraîchissante.

Amphigouri : langage ampoulé et incompréhensible.

Angle (prendre à contre) : se tromper sur

les allures du cerf en prenant le talon pour la pince.

Antiquaire : connaisseur de l’antiquité et interprète d’inscriptions.

Apozème: décoction ou infusion d’une ou plusieurs substances végétales.

Appété aux dames : coureur.

Apport-Paris : lieu d’arrivée des bêtes sur pied pour la subsistance de la capitale.

Avaler toute la rue des Lombards : être friand de sucreries.

Aveline : grosse noisette.

 

B

Balai (rôtir le) : mener une vie dissolue.

Balle au bond : expression ancienne qui vient du jeu de paume.

Barbet : escroc ; jouer le – : ne pas jouer franc jeu.

Batte à rat : morceau de drap découpé en forme de rat et frotté avec de la craie avec lequel les enfants avaient coutume, pendant le carnaval, de marquer les passants.

Battre à ruines : ne laisser aucun moyen de défense.

Bavaroise : boisson à la mode à la fin du XVIIIe siècle, à base de thé et d’orgeat.

Bigorne : argot.

Billon : monnaie divisionnaire en cuivre.

Bimbelot : objet de peu de valeur.

Binet (faire) : vivre de son reste.

Bléchir : céder.

Blonde : dentelle; – mouchetée : dentelle à pois mise à la mode par Madame Adélaïde, fille de Louis XV.

Bluteau : tamis servant à séparer la farine du son.

Botte (aller à la) : mordre (terme d’équitation).

Boucaneuse : la plus basse des classes de la prostitution parisienne.

Bouillir le lait à quelqu’un : lui faciliter les choses.

Bouquin : lièvre mâle, et par extension vieux beau.

Bourdaloue : pot de chambre de voyage.

Brandiller : balancer entre deux attitudes.

Brelandiers : joueurs professionnels, tricheurs.

Bride-à-veau : fausse nouvelle.

 

C

Calèche : capuchon à deux arceaux fonctionnant comme une capote de voiture et destiné à protéger les coiffures élevées ; coiffure à – : coiffure à grand capuchon.

Cantharide : coléoptère oblong vert doré dont la poudre séchée servait extérieurement de vésicatoire et, en pastilles, constituait un aphrodisiaque redoutable pour la santé ; chocolat à l’ambre et à la – : aphrodisiaque utilisé au XVIIIe siècle.

Cantonade (à la) : en s’adressant aux coulisses (terme de théâtre).

Carrière : fournir sa – : accomplir son tour de manège (terme équestre).

Carrosse : logement du capitaine d’une galère.

Carton découpé : puzzle.

Casser aux gages : renvoyer.

Céleste : jeune homme élégant ; petit

célestin : personnage ridicule.

Cellule à pistole : cellules de personnes privilégiées qui payaient pour les occuper et pouvaient se faire apporter leurs repas du dehors.

Chat : entendre – sans qu’on puisse dire minou : comprendre quelque chose à demi-mot.

Chenille : tenue négligée du matin.

Claie : joncs entrecroisés, échelle grossière.

Cligne-musette : jeu de cachecache ou de colin-maillard.

Cocange : tricherie au jeu, l’origine de ce terme est la demi-noix de coco qui servait aux joueurs clandestins pour des paris s’apparentant au bonneteau.

Coin de la reine, du roi : on appelait ainsi les deux côtés opposés de la salle de l’opéra où se regroupaient, lors de la « querelle des coins », les partisans du style français et du style italien.

Connétablie : sécurité militaire.

Contrecoeur : plaque de cheminée.

Crapoussin : personne courte, grosse et mal faite.

Croquer le marmot : attendre.

Croquignole : friandise ; coup de pouce.

Cuir : mauvaise liaison.

Cul (à) : démuni, sans ressources.

 

D

Délibéré : hardi.

Demi-fortune : voiture à un cheval.

Demi-setier : mesure de contenance valant un quart de litre.

Déplorée : perdue d’avance (se dit d’une affaire, dans le vocabulaire du palais de justice).

Détourné : équivoque.

Divertir : voler, piller.

Domestique : à l’intérieur de la famille.

Donner de l’eau : uriner ;

Donner des épices : donner une maladie vénérienne (voir aussi poivrer, saler) ;

Donner dans le panneau : tomber dans un piège.

Droguet : étoffe légère de laine de bas prix.

 

E

Ecornifleur : parasite.

Empaumer : être sur la voie du gibier (terme de vénerie).

Enfants perdus : soldats qui marchent en avant du corps de troupes, et par extension personnes que l’on met en avant dans une affaire hasardeuse.

Érignes : instrument qui sert à maintenir les chairs écartées.

Erre (en grand) : à grande vitesse.

Errements : habitudes.

Escobarderie : tromperie.

Escoffion : cornette de nuit.

Espèces : femme de mauvaise vie.

Étraque : bordage d’un navire.

Etrille : auberge chère. Manger son – : manger son pain blanc.

 

F

Fagotin : singe habillé.

Farine frite : roux, base de nombreuses sauces.

Faufilé : être – avec quelqu’un : être lié d’amitié.

Fayance : défaut.

Feux volants : inflammation de la peau, boutons.

Forlonger : pousser le plus loin possible.

Fourgon : pièce de fer emmanchée servant

à disposer le bois pour chauffer le four.

Foutinnabuler : s’amuser à des riens.

Fraîchir : augmenter de puissance, pour le vent (terme de marine).

Frappart : moine.

 

G

Gadouard : éboueur.

Galanterie : maladie vénérienne.

Galefratier : homme de peu.

Garçon bleu : valet au service exclusif du roi à Versailles.

Gêne (mettre à la –) : interroger.

Geôle (basse) : morgue située dans les sous-sols du Châtelet.

Gilles : personnage du théâtre de foire.

Gimblette : apprêt de pâtisserie en pâte

échaudée avant d’être cuite au four.

Girande : feu d’artifice.

Gittani : tsiganes.

Gorgiasque : somptueux (vieilli).

Grinchotter : chanter faux.

Gueux revêtus : parvenus.

Guilleri : chant du moineau.

 

H

Habit bleu galonné d’or : habit de chasse porté à Versailles.

Halèner : sentir le gibier (terme de vénerie).

Harmonier : former une harmonie.

Hoir : héritier.

Homicider (s’) : se suicider.

Huguenote : petite marmite à couvercle dont usaient les protestants pour faire cuire silencieusement  la viande les jours maigres catholiques.

Huron : soldat chargé de poser des mines dans l’armée de l’Ancien Régime.

 

I

Imboire (s’) : être imbu.

 

L

Lanterne : petit cabinet.

Layette : coffret de bois recouvert de cuir (contenant les dépêches ou les dossiers) ;

layettier : menuisier.

Légion : on nommait ainsi le démon en sous-entendant que ses incarnations étaient multiples.

Liais (pierre de) : calcaire compact au grain fin et serré.

 

M

Main (bonne) : pourboire.

Malandre : gâté ou pourri.

Malmort : lèpre très maligne qui fait paraître la peau comme morte.

Mangageats : peuplade du Brésil.

Marchand : être le bon – de quelque chose : s’en trouver bien.

Mirettes : yeux du sanglier.

Miton-mitaine (onguent) : onguent fait de mie de pain, qui n’a aucun effet (expression populaire).

Moliniste : jésuite.

Monde (avoir du) : connaître les usages du monde.

Mot (jouer le –) : faire volontairement des équivoques.

 

N

Nasarde : moquerie méprisante.

Népenthès : remède tiré d’une plante recommandée par Homère pour combattre la tristesse.

 

O

Oublies : petites gaufrettes en forme de cornets.

 

P

Paille (à la) : condition de vie des prisonniers qui ne pouvaient payer leur séjour dans des cellules plus confortables.

Pair (se tirer hors de –) : échapper à une passe dangereuse.

Panader (se) : se pavaner.

Pantois : le souffle coupé.

Paquet d’herbes : bouquet garni.

Parasol : parapluie.

Parolis : obligation de doubler la mise.

Partisan : financier ayant pris à ferme un service public.

Pensées : examinées soigneusement.

Pet-en-l’air : robe de chambre.

Pharaon : jeu de cartes où le banquier est seul contre un nombre indéterminé de joueurs.

Piéça : il y longtemps.

Pipée : chasse aux oiseaux avec des gluaux et des pipeaux, dans laquelle on imite le chant des oiseaux.

Pique (avoir cent – au-dessus de la tête) : avoir des dettes.

Plumache : plumage.

Poivrer : cf. saler.

Police (bonne) : bonne administration.

Potager : fourneau de cuisine à bois, charbon de bois ou charbon.

Potasse : utilisée à l’époque pour la lessive.

Poucettes : menottes.

Poudre (tirer sa – aux moineaux) : faire des efforts vains, gâcher sa poudre.

Poulette : fille galante.

Poulpeton : petite marmite en terre ou en cuivre sans pied.

Poupard : damoiseau, jeune homme.

Pousse : police (argot parisien).

Pousse-cul : archer du guet.

Prosopopée : discours emphatique.

 

Q

Quartier : temps de service (une semaine sur quatre pour les médecins ordinaires du Châtelet)

Queussi queumi : de même, pareillement

Quibus : écus

 

R

Raccrocheuse : l’une des classes de la prostitution parisienne.

Ragot : personne courte et grasse.

Ragoûtant : qui intéresse.

Rassoter : répéter.

Rebaudir : se réjouir.

Rebèquer (se) : se rebeller contre l’autorité d’un supérieur.

Record : archer du guet.

Redoutables de Sans-Souci : espions de Frédéric II.

Regoulé : dégoûté.

Relaissé : se dit d’un lièvre qui s’arrête de lassitude (terme de chasse).

Relevée (de) : dans l’aprèsmidi.

Reluquer : regarder (usage avéré dès 1730, terme picard emprunté au wallon reluki et à l’anglais look).

Rembucher (se) : rentrer dans le bois (terme de vénerie).

Retrait : toilettes.

Revoir : terme désignant le caractère de l’empreinte du pied laissée sur le sol par le gibier.

Ripopée : mélange de vin, d’alcool et de sauce.

Rocambole : type d’ail ou de poireau à petit bulbe utilisé comme condiment apéritif.

 

S

Saler : transmettre la vérole (cf. poivrer).

Sasser : passer au tamis.

Sautereau : pièce du clavecin qui pince la corde.

Séder : apaiser.

Serrer : mettre de côté.

Servir la bête noire : achever le sanglier (terme de vénerie).

Soulas : soulagement.

Strass : pâte de verre imitant les pierres précieuses.

 

T

Tabard : sorte de tunique que l’tabard : sorte de tunique que l’on portait au moyen âge par-dessus l’armure.

Taffer : avoir peur.

Talapoin : bonze, moine bouddhiste.

Tarare : interjection commune au XVIIIe siècle.

Tenue des débutants : habit gris de chasse porté par les débutants.

Thériaque : mélange de venin de vipère et de simples qui constituait un antidote et un médicament universel.

Tissu : forme ancienne du participe passé du verbe tisser.

Toise : mesure de longueur valant 6 pieds (approximativement 2 mètres).

Toton : sorte de petite toupie.

Toue : bateau servant à passer les rivières, en usage en particulier sur la Loire.

Tranchée : fossé creusé pour approcher une place assiégée.

Trigaud : personne qui use de détours ; trigauder : tromper.

Triqueballe : charroi d’artillerie.

Trucher : mendier.

 

V

Valade (tirer en) : voler dans la poche.

Valetage : assiduité basse d’un serviteur.

Vas-y-dire : enfant qu’on envoyait porter un message contre récompense (vieille expression parisienne).

Vautrait : équipage de chasse pour le sanglier.

Verre aventuriné : verre dans lequel étaient incluses des paillettes de cuivre.Vesce : graminée donnée aux pigeons comme nourriture.

Viédase : « tête » d’âne (populaire).

Vinaigrette : chaise à deux roues.

Partager cet article

Repost 0
Published by Quinte & Septime, compangie d'escrime de sepctacle - dans Vivre au Grand Siècle
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -