Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Escrime Artistique et Escrime de Spectacle

 

Quinte Septime change de site ! Suivez nous sur :

 

-> https://www.facebook.com/quinteseptime <-

 

 

 

25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 09:36

Né sous le règne de Louis XV, mort sous celui de Napoléon 1er, ayant fréquenté de très près les Cours de France, de Russie et d'Angleterre, qui était vraiment ce personnage que l'on rencontre alternativement sous l'apparence d'une femme ou d'un homme ?

 

chevalier-d-eon


Charles-Geneviève-Louis-Auguste-André-Timothée d'Eon de Beaumont naît à Tonnerre (dans l'actuel Département de l'Yonne) le 5 Octobre 1728.

 

Première bizzarerie : Pourquoi Geneviève ?...
Ce serait, tout simplement, le prénom de sa marraine !

Deplus il était coutume d'habiller les enfants en fillette comme les gravures d'époque le prouvent. Les garçons étaient habillé en homme que vers 7 ou 8 ans.

 

Charles-Geneviève voit son éducation confiée au rigoureux abbé de Marcenay qui,punitions physiques à l'appui,va faire de son élève un fin lettré. Il va avoir 15 ans quand son père l'envoie à Paris poursuivre ses études au Collège des Quatre-Nations (actuel Institut de France) fondé par Mazarin. Là, non seulement il approfondit ses connaissances, mais il pratique comme tout jeune Noble la danse, l'équitation et l'escrime.


5 ans plus tard il quitte le Collège, s'inscrit en Faculté de Droit et obtient en 1749, à 21 ans, ses diplômes de Droit.

Il sera d'abord avocat, puis écrivain... avant de devenir diplomate et militaire !

 

chevalier-d-eon-dragon.jpeg

 

En 1755 le Chevalier d'Eon est introduit "dans le monde" et fréquente des personnages bien en Cour, dont le Prince de Conti, familier du Roi , membre du "Cabinet secret"de Louis XV, diplomatie parallèle établie par ce dernier qui n'avait pas confiance en certains de ses ministres et ambassadeurs.

 

La fragilité des traîtés et des alliances fait de l'Europe un conflit perpétuel sous-jacent dans lequel la Prusse, l'Angleterre et la Russie pratiquent souvent un double-jeu. Un réseau d'espions est tissé auprès de toutes les Cours mais celle de la tsarine Elisabeth de Russie est difficilement pénétrable en raison du caractère de l'Impératrice qui n'hésite pas à exiler les ambassadeurs et à emprisonner les envoyés soupçonnés d'espionnage.

Conti va donc proposer à Louis XV d'envoyer à la Cour de Russie une femme, ou plutôt un homme déguisé en femme. Pour celà il propose au Roi le Chevalier d'Eon dont la jeunesse, la tournure déliée, les traits fins et le visage imberbe font le candidat idéal pour ce rôle.


Charles d'Eon accepte la mission et devient Mlle. Lia de Beaumont !

 

Juillet 1755, Mlle.de Beaumont part pour Saint-Pétersbourg où elle arrivera... en Octobre.
Elle est chargée de remettre à l'Impératrice une lettre de Louis XV, contenue dans la reliure de "l'Esprit des Lois" de Montesquieu. S'étant fait un ami, on ne sait comment, du vice-chancelier elle serait parvenue à rencontrer la Tsarine à qui elle aurait remis le message auquel il aurait été répondu par le même moyen.

A la fin de l'année Lia de Beaumont est de retour à Versailles à la satisfaction royale.
Première mission réussie !


De retour en France, l'alliance entre la France, l'Autriche et la Russie étant établie, Lia de Beaumont cède la place au Chevalier d'Eon de Beaumont... qui, pour des raisons de commodité diplomatique,devient le "frère" de Lia !

L'année suivante, suite à des maladresses de l'Ambassadeur de France, le Chevalier, maintenant officier dans l'armée du Roi, doit retourner en Russie pour rétablir l'alliance qui semblait compromise. Il y réussit à la grande satisfaction de Louis XV.

 

Les relations entre la France et la Russie se refroidissant à nouveau, Charles-Geneviève est à nouveau chargé de les réchauffer. Se sachant mal vu du Chancelier il manoeuvre de telle façon que la Tsarine se fâche contre celui-ci et renoue heureusement avec la France ; à tel point que d'Eon restera en Russie près de 3 ans.

 

En 1761 il est de retour.

 

En 1763 Elisabeth meurt. Son successeur éphémère Pierre III est un ami de la Prusse ainsi que son épouse qui le fait assassiner et devient Catherine II.

 

La guerre dure depuis 7 ans, les belligérants sont au bord de l'épuisement et leurs pays de la ruine.

Louis XV aimerait bien traiter avec l'Angleterre et y envoie en Ambassadeur le Duc de Nivernais et son ami, le Chevalier d'Eon,émissaire du "Cabinet secret".

 

chevalier-d-eon-capitaine.jpeg

 

Déjà introduit à la Cour d'Angleterre car connaissant bien, depuis l'Allemagne, la Reine Sophie-Charlotte épouse du Roi George III, d'Eon Capitaine des dragons tout récemment promu Chevalier de l'Ordre de Saint-Louis, va tout faire pour favoriser la paix agissant.

 

le Duc de Nivernais rentre en France recommandant au Roi de laisser en sa place d'Eon avec le rang de Ministre plénipotentiaire.

 

D'Eon va mener grand train en Angleterre, à tel point que cela va choquer ses ennemis versaillais. finalement Louis XV le fait rappeler et remplacer par le Comte de Guerchy.

 

Le nouvel Ambassadeur, le Comte de Guerchy, va bientôt entrer en conflit avec l'ancien pour essayer de récupérer ses "papiers diplomatiques", celui-ci refusant de les donner car beaucoup révéleraient l'existence du "Cabinet secret" ce qui évidemment embarasserait le Roi qui hésite à agir.

 

Après les menaces de toutes sortes qui n'ont aucun effet sur le Chevalier Guerchy va user de la calomnie.
Il fait lancer des pamphlets accusant de folie du Chevalier, folie provoquée par le fait qu'il ne serait... ni tout à fait un homme ni tout à fait une femme !

 

Il faut dire qu'à 40 ans le Chevalier est toujours aussi imberbe et qu'on ne lui connait aucune liaison de quelque sorte. De plus, au cours de ses missions il semble qu'il se soit encore plusieurs fois travesti. En France le scandale est tel que le Roi va lui ôter son brevet de Capitaine et sa pension. A Londres partisans et adversaires de Guerchy et du Chevalier s'affrontent. Un procès est entamé mais d'Eon se défend et contre-attaque pour tentative d'assassinat.


En 1765 l'Ambassadeur de France est reconnu coupable de tentative d'assassinat !

C'est subrepticement qu'il devra rentrer en France où il mourra quelque temps après.

 

Un nouvel Ambassadeur est nommé, ami du Chevalier, et ce dernier ayant rendu un des "papiers secrets" signé de la main de Louis XV semble à nouveau rentré en grâce ; on lui reverse une pension mais désormais on se méfie de lui.

 

A partir de 1766 par la correspondance qui lui est adressée sous divers pseudonymes,
tous féminins, le Chevalier semble vivre le plus souvent en habits de femme.

 

1773 : Louis XV va envoyer un autre "agent secret" à Londres, un certain Chevalier de Ronac qui n'est autre que Caron de Beaumarchais afin de négocier le retour des papiers ainsi que certaines libelles écrites par un pamphétaire contre la favorite, Madame du Barry.

 

L'année suivante le Roi est mort. Louis XVI qui lui succède n'aime guère les aventuriers mais il veut récupérer les documents du "cabinet secret" de son grand-père.

 

Beaumarchais s'entremet à nouveau et, contre une forme somme d'argent et la promesse de pouvoir rentrer en France s'il reconnait être une femme et n'en plus quitter l'habit, d'Eon va rendre les papiers.
 

En 1777 le voilà donc de retour en France mais en uniforme de Capitaine des Dragons !
Il lui est alors enjoint d'obtempérer et de changer de costume s'il ne veut pas séjourner à la Bastille.
Il obéit et est même présenté à la Cour mais Charles-Geneviève a vieilli, s'est épaissi sans doute car les Chroniques de l'époque se gaussent de son allure "hommasse" sous ses habits féminins.

 

chevalier-d-eon-duel-homasse.jpeg

 

L'année suivante il veut s'engager dans l'armée qui doit venir renforcer les Insurgents d'Amérique contre les Anglais, ce qui lui est évidemment refusé. Furieux il veut alors regagner l'Angleterre. Nouveau refus, la France étant en conflit larvé contre ce pays.

 

La paix ayant été signé avec l'Angleterre, en 1783, rien ne s'oppose plus à ce que d'Eon y retourne pour y récupérer ses livres et ses papiers.

 

En 1785 il  est à Londres où il se réinstalle ! Il va "améliorer son ordinaire" en s'exhibant dans des tournois d'escrime en habits féminins.

 

C'est en 1787 que va avoir lieu son fameux duel contre le Chevalier de Saint-Georges, célèbre bretteur mulâtre, qu'il va toucher à plusieur reprises 

 chevalier-d-eon-duel-st-george


1789 : D'Eon est toujours à Londres d'où il écrit énormément une oeuvre très éclectique allant facilement de la philosophie...

 

Lorsque la Révolution éclate en France il s'enthousiasme pour ses idées tout en restant, comme la majorité des citoyens, fidèle au Roi. C'est là qu'après avoir paraphé ses courriers de "Le Chevalier, puis La Chevalière d'Eon", il va maintenant signer "La Citoyenne Geneviève Déon" abandonnant à la fois son Prénom masculin et sa particule.

 

L'exécution de Louis XVI, en 1793, lui fait changer d'opinion sur les idéaux révolutionnaires.

De plus en plus impécunieux il vend ses derniers bijoux et participe à des exhibitions au fleuret pour quelques subsides.

En 1796, une lame casse et s'enfonce dans sa poitine. Sérieusement blessé ce sera la fin de sa carrière de "maître d'armes". Il a 69 ans.


Ruiné il va trouver refuge chez la veuve d'un de ses anciens amis.
En 1804, ne pouvant plus payer ses dettes il est même emprisonné plusieurs mois.

Admirant Napoléon Bonaparte il souhaiterait rentrer en France mais la maladie l'en empêchera.

 

Le 21 Mai 1810 il s'endort...de son dernier sommeil.

 

Trois chirurgiens vont autopsier le corps, en présence de plusieurs témoins, et le Docteur Coperland va pouvoir écrire :

 

" Je certifie par la présente que j'ai inspecté et disséqué le corps du Chevalier d'Eon de Beaumont et que j'ai trouvé les organes mâles à tout point de vue parfaitement conformés."

 

chevalier-d-eon-certificat

 

La Chevalière d'Eon était bien un Chevalier !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Quinte Septime, compagnie d'escrime de spectacle - dans Vivre au Grand Siècle
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -